Pour celles de nos lectrices qui voudraient savoir en quelques mots comment réussir un bal de fin d'année d'école d'ingénieurs, voici nos conseils les plus frais en la matière puisque directement inspirés de notre expérience de ce week-end.

1. Ne vous comparez pas aux autres filles présentes dans la salle. Ni physiquement, ni intellectuellement. Physiquement, parce que vous devez vous souvenir que vous êtes une princesse dont un homme génial est amoureux au point de vouloir faire sa vie avec vous, et que ce n'est pas cette mijaurée en robe du soir pourpre et au physique d'actrice porno qui va changer les choses, même s'il suffit qu'elle batte d'un cil pour que cinq types se ruent au bar lui chercher une coupe de champagne (alors que vous, vos coupes de champagne, vous devez vous les remplir toute seule). Vous êtes définitivement aussi bien qu'elle, quels que soient votre tour de poitrine et votre couleur de cheveux. Et intellectuellement, parce que si vous creusez un peu et que vous essayez de parler avec d'autres dignes représentantes du sexe féminin de ce qui vous intéresse vraiment, vous risquez de finir la nuit sur l'autoroute la plus proche, écrasée par un gros camion sous lequel vous vous serez jetée par désespoir quant à l'avenir des jeunes Françaises.

2. Ne laissez pas votre frère choisir vos interlocuteurs à votre place, et ce même s'il connaît tout le monde (logique, c'est lui qui vous a fait venir). N'oubliez pas que votre frère et vous n'avez pas du tout la même notion du "sympa", du "gentil" et de l'"intéressant", et qu'un de ses camarades préférés risque de vous ennuyer au point de vous endormir debout. Enfin, à bas la politesse, s'il vous demande comment vous l'avez trouvé, ne dites surtout pas "ça va, il est cool" ; il va prendre cela pour une expression d'enthousiasme et s'arranger pour vous faire inviter à danser. Répondez donc honnêtement : "Ben franchement, je comprends qu'on puisse apprécier sa compagnie, mais moi, il me donne envie de partir faire le tour du monde en tongs en solitaire. Tout de suite."

3. Ne vous laissez pas renverser une seule goutte de champagne sur les pieds. Si ça arrive, retournez-vous d'un bloc et engueulez copieusement le coupable en vous arrangeant pour que beaucoup de monde assiste à la scène, de manière à ce qu'ils soient tous bien prévenus de ce dont vous êtes capable. Vous êtes une fille en robe de bal et escarpins, merde alors. En revanche, n'hésitez pas, vous, à arroser généreusement du contenu de votre coupe les gens qui vous entourent pour bien manifester votre présence (surtout que vous n'avez pas le choix puisqu'à partir de trois heures du matin environ, vous n'êtes plus capable de tenir votre coupe droite).

4. Ne discutez pas de votre frère dans son dos avec tous ses copains. Ils vous révéleront des choses que vous n'avez pas à savoir, et un jour ou l'autre, vous le regretterez. Pire encore : n'essayez pas d'en apprendre davantage sur sa vie amoureuse et/ou sexuelle, il risque de vous entendre et de se (ou de vous) demander de quoi vous vous mêlez. Et là, vous pouvez dire adieu à votre tranquillité sororale et à la confiance qu'il a (imprudemment, le pauvre) un jour placée en vous.

5. Sachez vous arrêter de boire à temps (= avant de vomir) et n'admettez sous aucun prétexte que vous êtes complètement ivre. Si par exemple vous dansez la salsa toute seule à six heures du mat' alors que les responsables de la salle ont déjà commencé à la nettoyer et que la musique s'est tue depuis longtemps, vous avez de fortes chances de vous entendre demander : "Dis donc, tu ne serais pas complètement pétée, toi ?" Là, reprenez vos esprits, arrêtez de bouger et rétorquez sur un ton méprisant : "Mais non, idiot, j'ai seulement mal aux pieds. Tu ne sais pas ce que c'est que de passer toute une nuit sur des talons aiguilles. Toi, en revanche, vu la couleur de tes yeux et l'odeur de ton haleine, je ne voudrais pas habiter dans ton estomac à l'heure qu'il est." Et éloignez-vous dignement (si possible sans trébucher).

6. N'acceptez pas de tour à moto dans vos habits de soirée, même si vous avez apparemment une très bonne raison pour cela (vous avez dormi chez votre frère, votre sommeil fut réparateur, vous êtes donc fraîche et en pleine forme mais vous n'avez sur vous que votre petite robe de bal puisque votre valise est restée à l'hôtel). N'oubliez pas que la petite robe en question, il va falloir la remonter jusqu'en haut des cuisses pour s'asseoir sur l'engin, et que vos fines chaussures à brides et talons ne sont pas faites pour reposer sur les marches nickelées prévues pour le passager. Quoique... Une fille en robe noire et bijoux dorés qui se laisse emporter sur les routes par son frère motard un lendemain de bringue, ça peut avoir un certain charme rock'n'roll (ce que nous ne visons absolument pas de coutume, mais que nous ne dédaignons pas non plus totalement). Un bémol cependant : si vous n'avez pas de lunettes (et je ne parle même pas du casque), vos yeux vont pleurer. C'est physiologique et donc inévitable, mais pas très glamour.